Recherche

Faire de la Méditerranée un laboratoire de la transition environnementale

Aborder cette thématique de manière globale et inclusive et de faire de la Méditerranée un laboratoire de la transition environnementale.

Les projets menés par la communauté scientifique n’ont pas suffi à appréhender de manière globale et inclusive la transition environnementale. Peu de projets impliquent toute la chaîne du savoir, de la recherche à l’action de terrain. Rares sont les institutions susceptibles de recouvrir ce champ ; voire de s’y employer. La recherche reste cloisonnée, éclatée, et met ainsi en évidence la nécessité d’une approche pluridisciplinaire en matière de transition écologique.

Le projet de NEEDE Méditerranée se donne comme objectif nécessaire et innovant d’aborder cette thématique de manière globale et inclusive et de faire de la Méditerranée un laboratoire de la transition environnementale.

La protection de l’environnement méditerranéen sera étudiée dans une approche globale tout en se concentrant sur une zone délimitée propice à une recherche efficiente. La Méditerranée sera donc le laboratoire au sein duquel pourra être effectué l’état des lieux climatique, paysager, et biologique au regard de l’histoire et de la géographie humaine.

Les axes de recherche

Mise au point de l’indice de la transition écologique (Indice Eco-trace)

Afin de définir un indice unique qui permette de refléter objectivement les caractéristiques de la transition environnementale, la première recherche consistera à récolter, sélectionner et utiliser les données existantes. La méthode adoptée sera fondée sur une approche pluridisciplinaire qui fera appel aux domaines spécifiques suivants :

• Géosciences, science des matériaux et sciences de l’environnement• Sciences agronomiques, forestières
• Sciences de l’Eau et de l’Environnement
• Sciences de l’environnement : Transition énergétique
• Sciences biologiques
• Sciences des Aliments et Bioproduits
• Sciences Economiques, Sociales et de Gestion
• Modélisation Mathématique, Informatique
• Santé humaine
• Sciences marines
• Droit (français, européen, international, ‘Méditerranée’)
• Sciences humaines et sociales, dont philosophie, sociologie, géographie, histoire...

L’objectif étant que chaque visiteur, chaque entreprise partenaire, puisse mesurer très précisément son impact personnel sur l’environnement grâce à l’indice Eco-trace en s’appuyant sur des outils numériques de calculs. Ainsi chacun pourra mettre en œuvre des solutions pour réduire cet impact et évaluer son nouvel impact en fonction des choix qu’il aura adoptés, des modifications qu’il aura apportées à son mode de vie.



Mise au point d’outils pédagogiques, de formation et de sensibilisation

Depuis que l’Homme s’est saisi de la question écologique, les actions indivi- duelles, collectives et institutionnelles se sont multipliées pour tenter de limiter la ca- tastrophe environnementale. Néanmoins, peu de dispositifs éducatifs ont été évalués afin d’établir leur efficacité pour une transition écologique réussie. Il s’agit donc bien de créer des outils pédagogiques, de formation et de sensibilisation, capables de bousculer les certitudes, d’adopter une attitude réflexive et enfin de s’engager. L’enjeu est d’évaluer l’impact de notre dispositif pédagogique dans ce lieu – unique au monde – dédié à la protection de l’environnement. Jusqu’où l’expérience sensible pourra-t-elle mettre l’Homme en action de prévention, de résistance et de résilience face à un environnement de plus en plus nocif ? Sur ce point, la dimension émotionnelle du site est essentielle. La méthode choisie est fondée sur une approche pluridisciplinaire qui fera appel à tous les domaines de l’axe de recherche : didactique, informatique, communication etc.

Les résultats attendus pour la mise en place d’un répertoire des bonnes pratiques en matière d’éducation :

• Des scénarii éducatifs (posture, contenus et objectifs) et d’enquêtes de terrain, dont des témoignages de différents acteurs.
• Le contenu muséographique spécifique et adapté pour le site de NEEDE Médi- terranée
• Des modules de sensibilisation, d’apprentissage et de formation dispensés sur le site de NEEDE Méditerranée (définition d’une démarche, de formats adaptés, de contenus), dont notamment, des programmes d’enseignements en Centre de Formation en Apprentissage (CAP, BEP, Licence Pro, BPA, BTSA) fondés sur le respect de la biodiversité et attention au climat, l’aménagement du Paysage & Pépinières, l’animation et la médiation.
• Des programmes de formation pour ingénieur dans les quatre thématiques suivantes : Productions durables, filières, territoires pour le développement durable, Ingénierie des aliments, biomolécules et énergie, Gestion et ingénierie de l’environnement, Ingénierie et santé : homme, bioproduits, environnement.
• La création d’une Plateforme collaborative numérique, en lien avec la cité de l’innovation d’Aix-Marseille Université destinée à un ensemble d’acteurs : décideurs et politiques, collectivités territoriales, scolaires, enseignants, chercheurs, étudiants, apprentis, cadres d’entreprises...
• L’accompagnement de projets par des chercheurs et professionnels.

La méthode de Recherche

La méthode de recherche sera pluridisciplinaire, à la fois qualitative et quantitative, fondamentale, empirique et appliquée comme suit :

• État de l’art pluridisciplinaire et construction d’une compréhension commune : des changements socio-environnementaux pour une stratégie de transition, de la gestion des ressources pour une transition environnementale, de la résilience des sociétés face aux risques, dans un contexte de transition.
• État des lieux et analyse des dispositifs éducatifs existants à partir des enquêtes de terrain auprès des publics formés, modules de sensibilisation et de formation et création d’outils pour un public cible et/ou du grand public.



Partenaires nationaux et internationaux

AgroParisTech Aix-Marseille Université
Laboratoire d’océanographie physique (Labo Hydromed – CNRS)
Laboratoire des sciences de l’environnement marin (LEMAR)
Centre Européen de Rechercheet d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement (CEREGE)
Centre Jacques Berque, CNRS, Rabat, Maroc
Faculté des Sciences de l’Université Libanaise, Beyrouth, Géosciences de l’Environnement
Institut méditerranéen pour la transition environnementale (ITEM)
Institut de Droit de l’Environnement et du Développement Durable (IDEDD)
Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER)
Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
Institut de recherche et de développement (IRD)
London School Economics and Political Science (LSE)
Instituts supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPE)
Mediterranean Action Plan Barcelona Convention
Réseau d’experts méditerranéens sur les changements climatiqueset environnementaux (MedECC)
Sociétés en Mutation en Méditerranée (SOMUM)
United Nations Environment Programme Union pour la Méditerranée