Les fondateurs

de NEEDE Méditerranée

De notre engagement d’une décennie au Camp des Milles*, nous avons tiré un constat essentiel : la prévention des crises est déterminante pour éviter le pire... La crise climatique qui s’annonce sera terrible pour l’Humanité. La tâche est colossale mais les solutions existent, nous ne pouvons pas nous résigner. Il est encore temps d’agir. Il nous faut pour cela accompagner chacun dans la construction d’une société solidaire et durable. L’éducation en est le socle.

C’est de ce constat qu’est née notre volonté de créer un lieu citoyen inédit à la mesure des enjeux et des défis qui nous attendent.
Un lieu de convergence d’idées, d’espoir, de réflexion mais surtout d’initiatives et d’actions afin de rendre chaque citoyen acteur du développement durable et de l’écologie.
Un lieu qui contribuera à rendre l’avenir possible.

* Seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact et accessible au public. Aujourd’hui un Musée d’Histoire, des sciences de l’Homme et d’éducation à la citoyenneté, unique au monde, pour apprendre de l’Histoire et combattre les intolérances.

teams

Cyprien Fonvielle

teams

Dinesh Teeluck

Nous avons encore notre destin en main.
Si nous avons toutes les raisons d’avoir peur, nous avons surtout toutes celles qui doivent nous mobiliser à passer à l’action. Car nous sommes LA solution.

Nous pouvons transmettre un monde encore vivable à nos enfants. Mais comment aller plus loin ? Comment agir vraiment et concrètement pour offrir un avenir serein aux générations futures ?
Nous sommes certes aujourd’hui face à un possible effondrement du monde tel que nous le connaissons. Pollution toujours plus importante, contamination des océans, disparition de milliers d’espèces vivantes, réchauffement climatique, fonte des glaciers, migrations climatiques, surpopulation, surconsommation, pandémies...

Mais nous avons encore notre destin en main. Si nous avons toutes les raisons d’avoir peur, nous avons surtout toutes celles qui doivent nous mobiliser à passer à l’action. Car nous sommes LA solution.

On le sait désormais avec certitude, la protection de l’environnement doit devenir la priorité de nos vies. Elle nécessite la mobilisation de tous ceux qui font la société. Il faut, pour cela, faire preuve de pédagogie : expliquerles enjeux, présenter les axes d’action, identifier les limites.
Il faut sensibiliser, former et accompagner pour que la prise de conscience soit collective.

Comment sensibiliser ? C’est là toute la question.
Comment toucher le maximum de personnes, leur faire comprendre les enjeux et les pousser à agir ?

Nous avons choisi de faire d’une des régions les plus touchées, et impactées, au monde notre champ d’action : la Méditerranée. Le berceau de la civilisation occidentale. 3 continents. Une ouverture au monde. Un mélange de populations, de cultures, de patrimoines, de parcours, de destins divers mais embarqués dans une même problématique.

Considérée comme une des mers les plus polluées sur terre, la Méditerranée est fragile. Sa survie et la nôtre sont en danger.

Les chercheurs identifient 5 grands domaines de risques pour la région, interconnectés entre eux : l’approvisionnement en eau potable, l’état des écosystèmes, la sécurité alimentaire, la santé, et enfin la sécurité des infrastructures, par exemple face à des menaces d’inondations. Sans compter les conflits et la destruction des patrimoines.
Sur les 49 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco au bord de la Méditerranée, seuls deux seront épargnés par la montée de eaux ou l’érosion.

Si le constat est alarmant, les leviers d’actions sont encore possibles.
Non pas pour inverser la dangereuse courbe qui s’est enclenchée, mais pourla stopper avant de la réguler.

Cela passe dès maintenant par des actions quotidiennes d’accompagnement, de sensibilisation et de formation des citoyens pour changer de nature, redessiner le présent et construire l’avenir.