Acteur de terrain

Sensibiliser et faire adhérer à un projet commun

NEEDE Méditerranée mettra en œuvre des actions convergentes dans les 23 pays de la Méditerranée afin de sensibiliseret faire adhérer l’ensemble des populations à un projet commun qui transformera notre quotidien.

Au-delà des dispositifs de sensibilisation, de recherche,de formation et d’accompagnement de projets, NEEDE Méditerranée est déterminée à agir concrètement sur plusieurs champs d’action.

Elle mettra en œuvre des travaux d’intérêt global sur le territoire, participant directement à la protection de la biodiversité en Méditerranée.
Parmi les actions déployées sur le territoire, nous voulons être au cœur de plusieurs grandes réalisations sur terre et en mer.

Sur terre

• Création d’une pépinière arboricole, gérée par les apprentis eux-mêmes, et ayant pour objectif une vaste campagne de reboisement, proposée aux collectivités et au établissements scolaires. Les campagnes de reboisement pourront également permettre une compensation carbone des activités de NEEDE Méditerranée et du fonctionnement du site. Elle sera implantée au Domaine du Possible.
• Implantation de potagers urbains en accord avec les collectivités territoriales, notamment à destination des élèves des écoles de ces territoires afin de les familiariser avec les premiers gestes de l’agriculture raisonnée et la saisonnalité des produits.
• Mise en place d’une Journée Internationale pour la Méditerranée : vaste opération de sensibilisation et nettoyage des rivages, par les élèves d’école de tous les pays du bassin méditerranéen (23 pays)
• Participation au Congrès mondial de la nature de l’UICN en 2020 à Marseille avec l’organisation d’une conférence informelle intitulée « La Méditerranée, un laboratoire pour le monde ».



Sur mer :

• Sensibilisation : stages de découverte en bateau à destination du grand public et des publics scolaires pour appréhender l’écosystème méditerranéen de faune et de flore, ses caractéristiques et la nécessité de sa préservation
• Formation initiale et continue : mise à disposition du quai pour des formations initiales et continues dans le domaine maritime (scaphandrier, lamanage, levage maritime, docking, conduites et manœuvres de vecteurs...) ainsi que dans des formations connexes (BTP maritime et fluvial, Méthodes, Ingénierie, R/D scientifique/biologique, nouvelles technologies...) sous couvert du respect de l’environnement et de la biodiversité
• Protection de l’herbe de posidonie
• Recherche : base arrière pour bateaux de recherche dépendant ou non de NEEDE Méditerranée (ouverture possible vers d’autres associations) ; accueil de navires « symboles » de la protection des mers et océans lors d’opérations spéciales ou de festivals.
• Activités commerciales : accueil de navires à passagers de grand capacité
• Découverte des cétacés au large de Marseille (avec un amarrage régulier du navire de l’association « Découverte du Vivant »)
• Événements ponctuels avec la participation de l’association« Regard du Vivant »
• Rencontres internationales pour la protection de la Méditerranée. Elles regrouperont des leaders mondiaux de la biodiversité aquatique.

Ces réalisations se feront à partir d’un « navire-action » lors de sorties en mer :Caractéristiques du navire-actions :Navire de charge et de travaux maritimes. 20 passagers (15 passagers spécialisés + équipage). 3ème catégorie. Motorisation Hybride ou 100% électrique. Support plongée, support technique, support océanographique.

L'herbe de posidonie :

Cette plante à fleur sous-marine, souvent considérée à tort comme une algue, est présente dans les faibles profondeurs en prairie ou herbiers. Ainsi regroupées sur les littoraux, ce sont de véritables forêts immergées, fondamentales pour la biodiversité et l’équilibre environnemental, tant pour l’écosystème sous-marin que pour les humains du littoral concerné. Trop méconnue et peu respectée, cette plante détient pourtant tous les records à l’échelle de la planète dans sa capacité à fixer le carbone (plus importante en valeur à l’hectare que les récifs coralliens ou la forêt amazonienne) mais aussi à oxygéner le milieu aquatique et terrestre et à protéger les côtes des submersions et de l’érosion.

Pourtant cette plante est grandement menacée, en particulier par la plaisance et par la méconnaissance humaine. Ainsi, sur le rivage Italien, environ 30% des herbiers de posidonies ont disparus et près de 50 % sur certains secteurs espagnols.